Le syndrome cérébelleux chez l’enfant

L’évolution des troubles associés au syndrome cérébelleux peut se répercuter dans l’apprentissage de l’enfant. Les difficultés d’élocution et d’écriture peuvent entraver son expression, de même que les difficultés de concentration peuvent altérer le champ de la réflexion. Pour masquer ces déficits, l’enfant est capable de suppléer ces difficultés en mettant en place des stratagèmes.

L’ataxie n’est pas forcément synonyme de déficit intellectuel et n’entre pas en compte dans le niveau de performance ou de compréhension. En fonction de la sévérité de sa pathologie, l’enfant peut réussir sa scolarité et mener à bien des études universitaires. Cependant, lorsque la progression scolaire s’en retrouve affectée, cela peut induire une problématique au niveau de l’intégration et du repli sur soi.

Afin de favoriser la poursuite et le bon déroulement de sa scolarité, il est important d’offrir à l’enfant un environnement adapté à son intégration. Pour soutenir une construction et une représentation de soi positives et valorisées, il faut bien évidemment prendre en compte la spécificité et le besoin liés au handicap, sans pour autant négliger sa personnalité.

Gabrielle Luciani

Psychologue clinicienne

Les derniers articles par Gabrielle Luciani (tout voir)